Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 14:05
Lorsque vous achetez un terrain qui fait partie d'un lotissement, il faut s'assurer que l'étude de sol a été réalisée sur votre propre terrain.

En effet, le lotisseur achète une parcelle et fait réaliser une étude de sol sur cette parcelle. Environ 3 sondages aléatoires sont réalisés. Ensuite le lotisseur divise la parcelle en lots et indique dans le cahier des charges le type d'assainissement à installer (le même pour tous les lots !).

Nous avons donc décidé de réaliser notre propre étude de sol pour vérifier si l'assainissement préconisé (ici traitement des eaux usées par tranchée filtrante) correspond à notre terrain.

Nous avons bien fait. Après étude, le résultat obtenu ne correspond pas avec le cahier des charges du lotisseur. Le dispositif préconisé est un filtre à sable à flux vertical drainé.

Le prestataire facture cette étude 380€. Le rapport est envoyé en 1 exemplaire au SYDEC et l'autre exemplaire à notre attention. 

 
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 12:05
Avenant n°1 du 01/07/2008

- plus value remplacement d'un escalier en bois par un escalier en béton avec garde corps en fer forgé (sous réserve que le garde-corps proposé nous convient car modèle non vu au moment de la signature de l'avenant) 

- plus value pour la création en fourniture et pose d'une cloison de 2,50m de hauteur, 1.60 ml et 98 mm d'épaisseur pour la douche à l'étage (IGC avait prévu une cloison en brique de verre)

-  plus value remplacement WC "type HLM" proposé par IGC par des WC gamme AMERICA de chez ROCA

- plus value 16 spots orientables

- pose de 10 spots orientables offerts par IGC
 
- fourniture et pose d'une porte d'entrée en chêne

- fourniture et pose de 22 prise 16A + T supplémentaires offerts par IGC


Nous avons reçu (après multiples relances) une photo du garde-corps en fer forgé proposé par IGC...Il ne ressemble en rien à ce à quoi nous aspirons, nous décidons de l'annuler. Ce qui donne suite à un avenant n°2.


Avenant n°2 du 24/07/2008 :

- moins value pour la suppression des garde-corps métallique de l'escalier 


Avenant n°3 du 19/09/2008 :

- rang de brique supplémentaire au rez de chaussée afin de pouvoir poser la fenêtre du dressing

- hauteur sous plafond de 2.80m dans le dégagement afin d'avoir une hauteur d'échappée suffisante (hauteur entre la 4e marche de l'escalier et le plafond). Les marches de l'escalier ont une hauteur de 19.5 cm.


Avenant n°4 du 26/09/2008 :

- la tuile qui sera posée est la DC12 vieux midi.


Avenant n°5 du 10/10/2008 :

- afin de respecter la Réglementation Thermique 2005, fourniture et pose d'un volet battant en bois pour le chassis PVC 95x60 de la chambre 2. 


Avenant n°6 du 17/10/2008 :

- dans la salle d'eau attenante à la chambre 1, remplacement de la fenêtre tirant droite par une fenêtre tirant gauche (à cause de la barre de douche qui change de place). 


Avenant n°7 du xx/xx/2009

- tuile à douille d'un diamètre 150 en remplacement du diamètre 125.


Choix définitif du 09/07/2008 :

"le choix définitif" est en fait un récapitulatif de la notice descriptive et des avenants. Le document que nous recevons n'est pas complet. La date de délivrance du permis de construire n'apparaît pas. Il y a quelques erreurs et le garde-corps de l'escalier n'a pas été supprimé suivant l'avenant n°2.
Nous renvoyons le documents avec nos commentaires.


Choix définitif du 02/09/2008

2 mois se sont écoulés entre les 2 documents "Choix définitif". On constate réellement le manque de réactivité. 

Ce nouvel envoi comporte des erreurs (1 ligne manquante, la date d'acceptation du permis n'apparaît pas... Du travail fait dans la précipitation ! 
Après avoir poussé notre gueulante auprès d'IGC le samedi (06/09/08), le lundi suivant (08/09/08), nous recevons dans la foulée les documents corrigés que nous signons.
 
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 11:22
Ce début septembre tout se précipite :

- LA BANQUE : heureusement de notre conseillère bancaire suit notre projet de près... Elle nous contacte et nous rappelle que notre offre de prêt n'est valable que jusqu'au 28 septembre 2008 !

En effet, notre offre de prêt a été acceptée en juin 2008, et contractuellement, l'offre est valable 4 mois après la signature de l'offre.

C'est à dire, si IGC ne coule pas la chape avant cette date, nous n'aurons pas de déblocage de fonds à faire auprès de la banque, donc nous n'entamerons le prêt octroyé et donc l'offre sera caduque.
 
Nous appelons IGC en trombe pour leur demander à quelle date ils commenceront enfin les travaux (nous avons signé le contrat en avril 2008...) en expliquant l'appel de la banque.

Heureusement que nous avons gardé la facture des cailloux pour le chemin d'accès... Moins de 400€... Que finalement la banque accepte "gracieusement" pour débloquer le prêt. Nous paierons donc dès le mois suivant 1€ d'intérêts intercalaires !

- LES PLANS D'EXECUTIONS : nous recevons à cette même période les plans d'exécutions que nous devons vérifier et valider.

Ces plans sont un récapitulatif : du plan des façades, de la coupe sur construction, du plan et des cotations, les plans de la cuisine et de la salle de bain que nous avions fournis, le plan électrique/chauffage, le plan de situation, le plan de masse, le plan de bornage, le plan des fondations, le plan brut et les réservations. Les plans d'exécution doivent être vérifiés et validés car ils permettent de faire la demande de travaux auprès de la mairie.

C'est suite au dépôt de ces documents que la mairie accepte le début des travaux. C'est à ce moment là que le constructeur peut mettre sur le terrain le panneau de construction et commencer les travaux.

Dans notre cas, une partie des plans d'exécutions n'est pas correcte...IGC a travaillé sur les mauvais plans fournis par l'architecte !

Entrevue avec IGC qui me confie cette fois-ci qu'ils auraient dû travailler non pas avec des plans sous format papier comme c'est le cas, mais à partir des plans informatiques qui auraient du être archivés sur le réseau intranet IGC.

Dans notre cas, IGC n'a pas nos plans sur le réseau !! Pourquoi ? Réponse d'IGC : "Ca n'a pas été fait, c'est un oubli"


 
- LA TUILE : nous nous apercevons, en feuilletant le dossier, que les tuiles que nous avons choisies et validées dans le choix définitif ne correspondent pas avec les tuiles décrites dans le permis de construire !
Nous sommes passés à côté !
Nous rappelons IGC pour faire part de cette nouvelle erreur faite par l'architecte. 

Finalement, la couleur des tuiles n'étant pas notre priorité, et les tuiles proposées par IGC étant convenables, nous abdiquons sur ce point là.
Nous sommes fatigués de ces successions d'erreurs administratives.



Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 21:53
Le 24/09/2008, le conducteur des travaux et le maçon font l'implantation de la maison avec mon mari qui doit être présent pour valider par signature le travail réalisé.
 
Notre maison est représentée à ce jour par 8 piquets et de la ficelle. Comme c'est petit !! Les meubles vont rentrer là-dedans ?

... Nous vivons les premières inquiétudes décrites par nos proches qui nous ont expliqué que ça fait toujours cet effet là à ce niveau de la construction.

 


 
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 21:41

Le constructeur IGC nous rappelle que nous devons faire le chemin d'accès, une des conditions qui permet l'ouverture du chantier. 

Nous nous occupons donc de préparer notre terrain durant nos congés du mois d'août.



Nous appelons la SOGEDO qui branche le compteur d'eau, une autre condition pour l'ouverture du chantier. La SOGEDO fait les branchements le lendemain de l'appel téléphonique. Première image symbolique : le compteur à 00000 



 

Mon frère intervient à son tour pour décaisser le chemin de 3,50mx13m. Il s'en voit un peu car la terre est argileuse...
3 heures plus tard, le chemin est terminé.



Un camion de 10t est commandé pour déverser les cailloux sur le chemin.

Nous étalerons les cailloux à l'aide de trident, râteaux, pelle. Après 2 heures de travail nous sommes lessivés... Mais fiers ! 
 









Nous obtenons maintenant le panneau "Prochainement une construction IGC" qui est pour nous un signe encourageant et une nouvelle étape de franchie avant la construction. 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 21:38
ENCORE UNE FRAYEUR ...

Nous recevons une copie du dépôt de demande du permis de construire déposé le 02 juin 2008 et là... Nous nous apercevons que l'architecte a déposé la demande de permis avec les mauvais plans !!

Nous appelons immédiatement IGC pour leur demander de contacter la mairie et de faire au plus vite l'échange des papiers ! Ce qui est fait.


... Notre permis est accepté le 28 juillet 2008.

La mairie de notre commune nous fait part de notre nouvelle adresse.

Nous avons le sentiment d'avoir fait un grand pas en avant et de concrétiser enfin une part de notre rêve ! (Non sans mal)

...Je rappelle qu'IGC s'était engagé à ce que les modifications soient prises en compte dans le dépôt du permis !

Le résultat est qu'IGC ne maîtrise pas le travail de l'architecte et constate comme nous les  dégâts ! 
 
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:36
Voici à quoi ressemblera notre "Home, Sweet Home"




 


Partager cet article
Repost0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:22
Le 19/04/2008 - signature du contrat

C'est au salon de l'habitat à Dax que nous nous donnons rendez-vous avec IGC pour signer le contrat de construction, la notice descriptive, les plans.

Premières constatations : l'architecte n'a pas modifié les plans comme prévu.

- la porte-fenêtre n'est toujours pas centrée entre les 2 colonnes
- la maison est encore disposée à 8m de la clôture alors que nous avions précisé 12m

Le commercial nous assure que ce ne sont que des modifications mineures qui peuvent être rectifiées avant le dépôt des plans pour la demande du permis de construire. Il s'engage verbalement et fera le nécessaire pour le demande du permis.
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:02
12/02/2008 - 1re proposition d'IGC
27/02/2008 - 2e proposition. Cette fois IGC passe par un architecte car ils ne sont pas habilités à travailler sur des projets de +170m
2 de SHON. Ce qui complique un peu la transmission d'information...
19/03/2008 - 3e proposition. L'architecte s'est autorisé quelques libertés architecturales sans notre avis...
04/04/2008 - 4e proposition. Cette fois-ci nous approchons de la "perfection" mais reste à corriger une approximation de l'architecte qui ne centre pas la porte-fenêtre entre les 2 colonnes de la terrasse... 
 
 1re proposition : une base trop "carrée" et une grande terrasse inutile


2e proposition : une façade plus large, mais où sont passés nos encadrements cintrés ?
 


3e proposition : 1 colonne de trop sur la terrasse
 


4e proposition : on y arrive... Reste à centrer la porte-fenêtre entre les 2 colonnes
 
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 19:01
Nous souhaitions au départ passer par un bureau d'étude mais, après une première étude, nous avons eu peur des tarifs appliqués.

Après réflexion nous nous sommes orientés vers un constructeur non sans avoir quelques réticences et apriori.

Les avantages d'un constructeur sont essentiellement :

- la proposition d'un projet dans le budget déterminé au départ,

- et le suivi du chantier par un conducteur des travaux (nous n'avons pas le temps de nous en occuper et surtout nous n'y connaissons rien).


Notre choix s'est donc arrêté sur le constructeur IGC qui semble avoir une bonne réputation dans notre région (et au vu des nombreux panneaux qui fleurissent sur les terrains).



    
Partager cet article
Repost0